Dernière mise à jour 27 avril, 2020

ADSL

Aujourd'hui, tout le monde connaît l'ADSL. Mais savez-vous vraiment tout ? Son histoire, son fonctionnement et ce qu'elle représente dans la vie de tous les jours ? 

Grâce à cet article, vous en saurez plus sur la Asymmetric Digital Suscriber Line, plus communément appelée ADSL.

L'ADSL, qu'est-ce c'est ?

Il s'agit d'une liaison numérique. Elle permet de fournir un débit asymétrique à l'abonné. Cela signifie que les flux de données seront différents lorsqu'il s'agit de chargement et téléchargement. En effet, ce dernier est plus puissant et donc plus rapide. 

L'histoire de l'ADSL

Joseph Lechleider, ingénieur au sein du laboratoire de recherche Bell, a constaté, lors de ses études sur les moyens de transmettre des données à haut débit par ligne téléphonique, que lorsque les débits acendants et descendants étaient égaux, il se produisait trop d'interférences et de parasites. Cela perturbait la communication. Prenant en compte le fait que ses nouvelles technologies étaient principalement destinées à fournir un contenu, il a donc imaginé le moyen de favoriser le téléchargement en augmentant sa vitesse et en créant donc une communication asymétrique. C'est en 1988 que fut déposé le brevet.

En France, l'ADSL a été commercialisé en 1999 par France Telecom. Cependant, depuis 2014, un ralentissement est observé face à la concurrence de la fibre optique et du VDSL2 qui offrent un débit supérieur. En 2018 cependant, on comptait plus de 20,6 millions d'abonnés au haut débit.

Comment fonctionne l'ADSL ?

Pour qu'un abonné reçoive l'ADSL à son domicile, il doit être équipé d'une ligne téléphonique. Celle-ci relie le logement à l'autocommutateur public (ou centrale téléphonique) desservant son quartier. Elle est constituée de deux fils de cuivre. La boucle locale est ainsi formée. Pour ne pas empiéter sur le domaine du téléphone (sonnerie, numérotation, voix, etc), l'ADSL utilise une autre bande de fréquence, située au-dessus de celle de la téléphonie, afin d'échanger des données numériques en parallèle avec une possible conversation téléphonique. 

Mais aujourd'hui, en plus d'un accès à Internet, il est possible d'obtenir d'autres services par ADSL. Le plus notable est l'accès à la télévision par ADSL, permettant un accès à un plus grand nombre de chaines.

Pour les entreprises, l'ADSL permet la création d'un réseau privé virtuel (VPN), fluidifiant ainsi l'échange de données entre plusieurs ordinateurs distants.

Et le VDSL et VDSL 2 ?

Le VDSL est une amélioration de l'ADSL. Il fonctionne également avec le réseau câblé en cuivre installé par l'opérateur. Mais cette technologie permet à l'usager de profiter d'une navigation plus rapide que l'ADSL : les vitesses VDSL peuvent atteindre 15 à 50 Mbits/s. Mais la technologie a des limites physiques. Par exemple, pour profiter des performances supérieures du VDSL, la ligne de cuivre à laquelle le domicile de l'utilisateur est connecté ne doit pas dépasser un kilomètre de long. Dans le cas contraire, la vitesse de connexion sera équivalente à celle de l'ADSL 2+.

L'utilisation du VDSL 2 par les opérateurs sur l'ensemble du territoire français a été autorisée par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) le 1er octobre 2013. Cependant, il s'agit d'une technologie à l'égilibilité stricte. En théorie, le VDSL 2 devrait atteindre une vitesse de téléchargement de 100 mégabits par seconde. Cependant, l'Arcep préfère rester prudente : selon l'Autorité, le taux réel observé serait d'environ 80 mégabits par seconde. Les flux asymétriques du VDSL 2 sont soumis aux mêmes contraintes physiques que le VDSL 2. En outre, le VDSL 2 est plus sensible aux perturbations électromagnétiques. En outre, elle ne concerne qu'une petite partie de la population, puisque les ménages éligibles doivent être situés à proximité (moins de 1 km) des répartiteurs de France Télécom et sur une ligne de distribution directe ou connectés à un répartiteur résultant d'une mise à niveau du réseau en cuivre.

Quels sont les différentes offres ADSL en France ?

Sur le territoire français, le débit offert se situe entre 128 Kbits/s et 1 Mbit/s en upload et jusqu'à 22 Mbits/s en download. Ces chiffres varient selon l'abonnement auquel vous souscrivez et la distance entre votre logement et la centrale téléphonique. 

Les abonnements peuvent varier entre 15 à 30€/mois. Cependant, il existe des offres supérieures selon les combinaisons de services.

Il est souvent nécessaire de combiner le service ADSL avec une ligne de téléphonie fixe.

Les principaux opérateurs français (Orange, SFR, Free, Bouygues) proposent des services avantageux avec ADSL. Les Français ont le choix entre une offre Internet par ADSL avec Internet seul, double play (Internet + téléphonie fixe ou Internet + télévision), triple play (Internet + téléphonie fixe + télévision) ou quadruple play (Internet + téléphonie fixe + télévision + téléphonie mobile). Les offres ADSL sont souvent moins chères que les offres de fibre optique. Il est possible de trouver un abonnement Internet ADSL à bas prix car les premiers prix sont d'environ 16 euros par mois.

Les opérateurs peuvent aussi lancer à différentes périodes de l'année des offres promotionnelles et l'accès à Internet avec la télévision et la téléphonie fixe peut être utilisé pour seulement 2€/mois.

 

👉 ALLER au TEST DEBIT 👈

Vos questions, opinions ou commentaires ici 👇

👉 ALLER au TEST DEBIT 👈